top of page

Notre destin est-il déjà écrit ou le hasard existe-t-il ?

Ne t’es-tu jamais demandé si le temps était déjà écrit ou s'il y avait un hasard, si tout était déjà prédit à l'avance ou si nous avions un libre arbitre total sur nos vies, si nous pouvions savoir à l'avance comment faire les bons choix pour être en mesure de suivre le chemin de nos rêves ? 


Notre destin est-il déjà écrit ou le hasard existe-t-il ?

Ce sont des questions qui m'ont toujours passionné ! Récemment, un livre sur ce sujet m’a interpellé. Il relate les travaux du docteur en physique quantique - Philippe Guillemant, ingénieur et physicien français au CNRS. Cela fait de nombreuses années qu'il se passionne pour la conception du temps, de la conscience du destin et du libre arbitre. Aujourd'hui, je voudrais partager avec toi les interprétations synthétiques déroutantes de ces travaux.


Pr Philippe Guillemant

Commençons par revenir à la conception du temps. D'après Philippe Guillemant, l'avenir serait en réalité déjà tracé mais pourrait radicalement changer comme un parcours dans un GPS. Des expériences ont fait de cette hypothèse une crédibilité, la plus récente que j'ai trouvée datant de 2008, cherchant à estimer chez des sujets à quel moment ils ont pris conscience de leurs choix, menée par le Pr John-Dylan Haynes. Il reprend les travaux de Benjamin Libé dans son laboratoire de Berlin.


Il mesure l'activité cérébrale par IRM afin d'examiner avec précision quelle partie du cerveau des sujets s'active au moment de la décision. Il place les sujets dans un scanner et leur fournit deux télécommandes : une dans la main droite et une dans la gauche. Il leur demande alors d'appuyer sur l'une des deux, quand ils le souhaitent. Le résultat de cette expérience est stupéfiant. Elle met en évidence qu'une activité cérébrale précède de plusieurs millisecondes la décision consciente de l'action. Le plus étonnant, c’est qu'il est possible de prédire avec 60 % d'exactitude sur quel bouton l'individu va appuyer. Autrement dit, c'est comme si bien avant que les sujets soient conscients de faire un choix, leur cerveau avait déjà pris une décision, leur faisant perdre leur libre arbitre explicitement à ce postulat.


Exemple : lorsque j'ai pensé avoir décidé de boire du thé plutôt que du café ce matin, il est possible que cette décision ait été prise bien avant que j'en ai conscience. Cette étude a été remise en cause par certains, mais elle pose des questions intéressantes.


Notre libre arbitre ne serait pas mort grâce à notre conscience.

En résumé, nos choix seraient déjà réalisés à l'avance, exactement comme le tracé d'un GPS réalise à l'avance le parcours que nous allons suivre. La notion de superposition de tous nos futurs possibles sur le concept de multivers est étudiée depuis de nombreuses années par les physiciens quantiques.


Notre libre arbitre ne serait pas mort grâce à notre conscience. D'autres futurs seraient empruntables comme nous allons voir. Tu pourrais logiquement te demander " mais que vient faire la conscience là-dedans ? " Selon Philippe Guillemant, il existe une différence fondamentale entre notre cerveau et notre conscience, venant du fait que notre conscience serait composée de vibrations énergétiques, baignant dans un univers quantique, lui permettant de naviguer dans le multivers.


Notre conscience aurait ainsi la capacité naturelle à percevoir simultanément de multiples possibilités et réalités selon de multiples angles simultanés, alors que notre mental ne fonctionnerait que mécaniquement. En effet, il gère l'information de manière spatiale, en faisant des liens séquentiels entre les informations réparties dans son espace mental. Son défaut est qu'il a besoin d'un cadre pour sélectionner les bonnes informations à prendre en compte et pour raisonner sur elles. Or, ce cadre a tendance à éliminer tout ce qui n'est pas cohérent avec lui.


Métaphoriquement, notre cerveau serait comme un randonneur plongé dans une forêt embrumée, et qui aurait l'impression que le sentier devant lui se dévoile par les différents chemins possibles au fur et à mesure qu'il avance dans la brume . Autrement dit, les différents futurs possibles lui seraient invisibles sans qu'il n'avance. Cette brume l'empêcherait de détecter les différentes bifurcations. Ce n'est qu'en progressant au travers de cette brume épaisse que ce randonneur sera en mesure de voir au sol les différents embranchements possibles.


Rester dans un certain brouillard mental nous limiterait dans notre faculté à changer de chemin et de destination.

Cela nous amène à la métaphore de l'arbre de vie rassemblant l'ensemble de toutes les vies possibles qu'un humain pourrait avoir. Rester dans un certain brouillard mental comme ce randonneur nous limiterait dans notre faculté à changer de chemin et de destination. Face à ce problème, certains états de conscience auraient la faculté de dissiper cette brume autour de nous, nous permettant de percevoir les divers embranchements qui s'offrent à nous.


Concrètement, c'est comme si nous étions capables d'étendre l'instant présent, donnant davantage d'épaisseur à l'immédiat. En ayant davantage d'attention sur ce que nous vivons, nous aurions une fenêtre plus large de temps pour voir les différents choix possibles s'offrant à nous, au lieu d'agir de manière conditionnée, donc mécanique, selon notre système de croyances, nos peurs, nos frustrations. Avoir un état d'éveil de conscience et d'attention élevé nous permettraient donc de modifier notre trajectoire sur l'instant. Nous retrouverions alors notre libre arbitre. Inversement, dans les moments où l'épaisseur du temps est presque nulle, alors, nous perdons toute conscience de notre vécu, car la succession de ces instants serait une succession d'instants sans la moindre conscience de ce qui arrive. C'est d'ailleurs ce qui se passe lors de l'exécution de tâches habituelles et automatiques où l'on perd conscience de ce que l'on fait.


Notre perception de ce qui arrive peut diminuer à un point tel qu'il nous est tous arrivé de traverser inconsciemment une ville en voiture et d'être surpris d'avoir oublié, à notre arrivée, par où nous venions de passer. Notre niveau d'éveil et de libre arbitre serait lié à l'état vibratoire de notre conscience, pouvant aisément se comprendre ainsi : plus la vibration est élevée, donc de haute fréquence, plus elle peut contenir d'informations permettant à la conscience de faire des choix lucides alignés avec nos valeurs, nos rêves, nos ambitions. L'influence de notre conditionnement, de nos peurs et de nos frustrations en serait alors réduite.


Cependant, il y a aussi un autre problème vis-à-vis de ces émotions négatives, et notamment de la peur. Elle représente un réel obstacle, capable de bloquer toute émotion d'états vibratoires plus élevés qui permettraient l'apport d'informations plus subtiles sur ce qui est en train de se passer, nous aidant à être en capacité de réagir plus pertinemment face aux événements. En effet, la peur réduit l'épaisseur du temps, donc la finesse de nos perceptions, réduisant considérablement le champ de nos possibles. On se retrouve alors plongés, comme ce randonneur, dans cette fameuse brume.


Se former à la psychologie énergétique avec l'Eveilleur Quantique

Une célèbre expérience l'a prouvé : on a demandé à plusieurs personnes, dans des états émotionnels différents sur le moment, d'effectuer le même trajet, le long duquel plusieurs billets en dollars ont été dissimulés. Ceux ressentant sur le moment les émotions les plus positives sont ceux qui en ont trouvé le plus. Ayant l'esprit clair, leur état d'attention était maximal... Contrairement à ceux parasités intérieurement par leurs émotions négatives, les obligeant à rester centrés sur eux-mêmes.


Le tracé de notre GPS serait donc continuellement programmé par notre état de conscience prédominant sur le moment, dont l'information est transmise de manière vibratoire via l'onde porteuse de l'émotion. Ce ne serait donc pas le cerveau qui présiderait à nos choix, mais la conscience, si toutefois elle est assez éveillée pour vibrer autrement et dominer notre vibration précédente que le cerveau tendra à maintenir et nous imposer.


La mécanique et la causalité détermineraient donc notre futur qu'à court terme. C'est le type de vibration dominante en haut qui détermine notre futur à moyen et long terme. Cependant, nous allons aller plus loin, car pour améliorer son futur, cette faculté ne serait pas suffisante. Cela demanderait aussi d'être capable de se connecter à son soi profond, afin de capter la meilleure vibration pour bifurquer de façon optimale sur notre ligne temporelle - le fonctionnement mécanique du mental étant incapable de générer des intentions autres que celles qui sont déjà programmées. Changer son futur relèvera donc de l'émotionnel.


L'émotionnel gère l'information de façon vibratoire en ressentant directement l'ensemble des informations en une seule sensation ou intuition - généralement difficilement explicable - car les informations qu'il prend en compte ne sont pas nécessairement cohérentes. L'intelligence émotionnelle, par opposition à l'intelligence du mental, est donc synthétique et travaille sur infiniment plus d'informations car celles-ci sont inconscientes.


D'ailleurs, c'est le sentiment de joie qui préside nos meilleurs choix de destination qu'il conviendrait d'associer aux guides émotionnels de notre décision que constitue l'intuition et la foi. En effet, l'intuition et la foi seraient des guides capables de faire accepter par le mental des décisions qui le transforment, afin de pouvoir modifier le tracé de notre GPS dans le sens souhaité par le Soi.


Ces ressentis ne seraient pas créés par le cerveau, mais proviendraient de dimensions supérieures de l'être qui n'appartiennent pas à l'espace-temps, qui ne sont pas soumises à la mécanique. Une bonne intuition est avant tout une haute vibration et, par conséquent, un signal qui contient des informations nouvelles en provenance d’une source du mental supérieur. Plus la vibration de ce signal est élevée, plus elle est en mesure de contenir des informations subtiles et justes.


Pour résumer, l'attention nourrie par l'un des trois émotionnels que sont la joie, l'intuition ou la foi serait le facteur essentiel permettant à notre GPS interne de nous orienter vers les bons choix de bifurcation. Ce seraient les trois boutons de notre télécommande interne pour nous guider vers notre meilleur futur.


Notre futur existerait donc déjà mécaniquement par la loi de causalité, mais resterait malléable selon nos états de conscience.

Alors, que retenir de toutes ces recherches ? Au sein du multivers, le futur que nous allons vivre est adressé par nos pensées, via la vibration de nos émotions. Notre futur existerait donc déjà mécaniquement par la loi de causalité, mais resterait malléable selon nos états de conscience. Notre futur dépend également de notre système de croyances et, par conséquent, aussi en partie de notre mental, mais le mental ne ferait que faire se dérouler ce qui était déjà prévu, sans pouvoir générer un futur meilleur en alignement avec notre soi profond et nos rêves.


Rejoindre une meilleure destinée demanderait de se déconditionner de tout ce qui nous maintient sur notre ligne de temps actuelle : peur, addiction, croyances limitantes... nous empêchant de nous risquer à l'aventure, c'est-à-dire d'accepter de changer afin de laisser agir le Soi profond.


En conclusion, si nous osons nous aventurer hors des sentiers battus et laissons agir la Vie, l'Univers, en étant détachés de ce que nous risquons de perdre, nous enclencherions un processus empêchant les voies causales de nous maintenir sur la même ligne de temps, permettant ainsi au hasard de la vie de changer l'aiguillage et de nous orienter vers un avenir préférable. Nous ne créerions pas notre meilleur futur avec notre mental, mais avec notre cœur.


Ces recherches sont denses et j'ai essayé de les vulgariser au maximum en prenant certains raccourcis... Si cela t'intéresse, je t'encourage grandement à visiter la chaîne du Pr Philippe Guillemant.


Alors : prêt pour programmer ton GPS vers une meilleure destinée ?


Je peux t'accompagner dans ce processus par le biais d'une séance Quantic'oach si tu le souhaites !


Au plaisir d'échanger avec toi,

Jean Pierre Marrigues - L'Eveilleur Quantique


Quanticoach - séance de guidance pour changer de vie
Trouver son être véritable et favoriser un changement positif

 

Venez vivre nos séminaires de transformation


ReNaissance


Prochaines dates - sur BANDOL (83) et ANNECY (74)




Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page