Vision chamanique : la Cérémonie des "Enfants Non Nés"



Quelle expression peu commune pour une situation tellement courante, et pourtant ... !


Combien de femmes ont dû avoir recours à une interruption de grossesse ?


Combien d’autres ont eut à vivre la perte d’un enfant avant sa naissance ?


Et quelles en sont les conséquences ?

Bien souvent ces femmes gardent en elles une sensation dans le corps, indicible, une honte, un tourment. Alors pour éviter de trop y penser une grande majorité reprennent leur vie sans s’attarder… pour ne pas souffrir.


Ces âmes qui ont, l’espace d’un temps vécues, laissent une trace énergétique dans le corps car un lien subtil s’est établi.


Dans la tradition Amérindienne, il est enseigné qu’un être, dès l’instant de sa conception, est une source d’énergie enveloppant une âme qui quelques fois à juste besoin d’un peu d’existence pour compléter un chemin.


Mais ces âmes qui ont, l’espace d’un temps vécues, laissent une trace énergétique dans le corps car un lien subtil s’est établi.


Ce lien reste présent tant que nous ne prenons pas conscience et considération de son existence.


Les Amérindiens appellent à respecter le vivant sous toutes ses formes, à accepter quelques fois l’inacceptable et ouvrir son esprit à cette ligne de vie qui nous relie aux esprits. C’est pour cette raison que les chamans ont à cœur d’accompagner ces âmes en suspension dans une cérémonie qui leur est dédiée: La cérémonie des “ Enfants non nés “. J’ai eu la chance d’y participer, en tant que père, lors de mon voyage en Amazonie et j’ai pu en constater la magie.



Ressentir leur existence : un moment si précieux


Il peut paraitre étrange que je me positionne en tant que père alors qu’il est souvent considéré que la perte d’un enfant, quelles qu’en soient les raisons et les circonstances, n’est que le fait de la mère. C’est alors avoir peu de considération du rôle de chacun.


Nous avons perdu 4 enfants à quelques semaines de grossesse et tant mon épouse que moi-même n’avions pris la mesure de ces pertes, quand bien même chacune d’entre elle fût un déchirement.


Et puis il y a eu cette cérémonie. Dès que j’ai appris cette possibilité d’y participer, je suis allé jusqu’au village le plus proche pour trouver un téléphone et contacter mon épouse. Nous avons choisi ensemble 4 prénoms et le lendemain j’entrais dans la Maloka (grande hutte traditionnelle) au cœur du village pour me joindre à la tribu et participer à cette cérémonie.


Je ne pense pas pouvoir en quelques mots d’écrire l’émotion de ce moment si précieux qui m’a permis de ressentir l’existence de nos enfants et de recevoir leurs remerciements.


Depuis ce moment, lors des conférences auxquelles je suis invité, je raconte ce passage de mon livre*. Tout d’abord pour assurer que si j’ai fait le choix d’un roman, il n’est toutefois que le reflet de mon vécu. Mais aussi pour transmettre ce rituel qui me semble tellement important.


Je constate un nombre de retours hallucinant de femmes qui me partagent la perte d’un enfant et qui, bien souvent touché par mon expérience, souhaitent pouvoir se libérer également. Alors je me permets juste de leur dire :


“ Vous pouvez faire comme moi et aller à plusieurs milliers de kilomètres pour trouver la libération. Mais vous avez aussi la possibilité de faire ce rituel là où vous êtes, en conscience selon votre inspiration... Car rien n’est plus beau que votre amour pour ce précieux cadeau de la vie. “

Découvrez le roman de

Phil Garcin


"Edgar et l'enfant chaman"


disponible sur notre boutique en format papier ou numérique




"Ouvrez-vous à la magie d'un voyage initiatique dans la plus pure tradition Amérindienne... Laissez-vous transporter avec la lecture de ce roman autobiographique. Un merveilleux cadeau à s'offrir ou à offrir : "petits et grands" seront comblés !"

Jean-Pierre Marrigues

Créateur de l'Éveilleur Quantique.





1,889 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
EVEILLEUR QUANTIQUE EVEIL SCIENCE SPIRITUALITE DEVELOPPEMENT PERSONNEL BIEN ETRE HARMONIE